Facteurs de résilience des systèmes ovins viande

Du milieu des années 1980 jusqu’au début des années 2000, l’élevage ovin viande français a été soumis à une forte pression sur les prix qui a conduit à un repli très important du cheptel. Le prix de l’agneau français s’est fortement apprécié depuis une quinzaine d’années, mais la conjoncture est maintenant marquée par la volatilité des prix des matières premières, qui s’est rajoutée aux différents aléas auxquels les élevages ovins sont exposés (climatiques, sanitaires...).

Facteurs de résilience des systèmes ovins viande

L’étude présentée dans cette synthèse recense des trajectoires d’élevages ovins viande ayant une forte capacité de résidence à ces aléas, et analyse les facteurs qui en sont à l’origine.

Méthodologie
La résilience correspond à la capacité à absorber les chocs, les crises, pour retrouver son état ou sa trajectoire initiale, voire bâtir un nouvel équilibre. Dans cette étude, les exploitations de la base de données Inosys-Réseaux d’Elevage ont été classées en quatre systèmes :
• Spécialisés des zones de plaines ou herbagères (PH), • Spécialisés des zones pastorales ou de montagne (PM), • Ovins-Grandes cultures, • Ovins-Bovins viande.
Au...

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner