La génétique, outil de sélection au service du Border Collie

A l’origine du chien, il y a eu un processus de domestication puis de raciation. La raciation vise à spécialiser un individu dans une tâche précise en fixant des aptitudes et une morphologie découlant de ces aptitudes (de la même façon qu’il existe des races laitières, à viande ou à laine dans le cheptel ovin  aux qualités et physiques fort différents). 

Pour fixer des caractères, il est obligatoire de sélectionner, dans un premier temps, avec des lignées proches voire consanguines.


La génétique,  outil de sélection  au service  du Border Collie

Si nous remontons les pedigrees de tous les chiens d’une même race, nous retomberons toujours sur 3 ou 4 chiens(ne)s originels. 

Pour le Border Collie, Old Hump (né fin à la fin du 19ème siècle) est considéré comme LE chien fondateur de la race, on peut citer aussi Wiston Cap dont la tête représente le logo de l’ISDS.


La raciation a donc pour conséquence génétique la fixation des caractères voulus et non voulus…. L’apparition de maladies héréditaires est donc inéluctable lors d’un processus de sélection de spéciation.


...

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner