La Préalpes du sud. Une brebis en souplesse d’utilisation

Apparentée aux races des Pyrénées pour certains, à une race de Syrie pour d’autres, son origine reste peu connue. Cette population fut longtemps gérée et désignée sous des noms différents par des 

syndicats locaux qui la baptisaient race de Savournon, de  Sahune ou de Quint, du nom de la région où se tenaient les foires de reproducteurs. La race fut définitivement baptisée Préalpes du Sud en 1948.


La Préalpes du sud. Une brebis en souplesse d’utilisation

Le berceau de la race est situé sur les contreforts des Alpes, à la limite des départements de la Drôme, des Hautes-Alpes, des Alpes-de-Haute-Provence et du Vaucluse. Le territoire de cette région (collines essentiellement jurassiques et crétacées) et le climat méditerranéen contribuèrent à l’unité de cette population.

Son aire géographique actuelle se trouve principalement sur les départements des Alpes-de-Haute-Provence, Hautes­-Alpes, Alpes-Maritimes, Drôme et Ardèche. On la trouve aussi sur le Vaucluse, 

le Gard et l‘Hérault. 


241 100 brebis étaient recensées au dernier RGA.


Standard de...
Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner