Le tétanos Rare, mais à prendre au sérieux

La maladie est connue depuis 4000 ans au moins, puisqu’une première description chez la femme est notifiée dans le papyrus de KAHUN en 2000 avant JC, en tant que « contraction des mâchoires s’étendant à la partie postérieure du corps ». Le tétanos ainsi que sa position corporelle typique ont été décrits chez l’homme par Hippocrate quelques 500 ans avant JC. Le germe a été découvert par Arthur Nicolaier en 1885, et les formes végétatives et sporulées ont été produites en culture par Shibasaburo Kitasato en 1889. La toxine, elle, a été isolée en 1890 par Knud Faber.


Le tétanos Rare,  mais à prendre au sérieux

Cette maladie ubiquitaire est liée à la toxine produite par Clostridium tetani :


- Bactérie Gram + anaérobie stricte (phase de croissance uniquement en l’absence d’oxygène).

- Spore terminale donnant une apparence de baguette de tambour ou de raquette.

- Présence dans le tube digestif des animaux, notamment les herbivores, ainsi que de l’homme.

- Microorganisme tellurique dans sa phase de dormance : présence dans les sols contaminés par les excréments.

- Résistance sous sa forme sporulée pendant plus de 30 ans dans l’environnement à l’abri de la lumière. Résistance également à l’alcool et au formaldéhyde.

-...

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner