Les échinococcoses. Partie 2 : Echinococcus multilocularis

Dans le Bulletin de l’Alliance  de décembre 2017 (N°883) nous avons  exposé Echinococcus granulosus, parasite de la famille des vers plats ou Taeniidés, responsables des échinococcoses. Nous continuons dans ce numéro avec une autre parasite : Echinococcus multilocularis.

Les échinococcoses. Partie 2 : Echinococcus multilocularis

Rappel : observé déjà par Hippocrate (460 à 370 avant JC) chez l’homme, 4 espèces ou complexes ont été décrits :

- Complexe d’Echinococcus granulosus : chien ou canidés, hôtes intermédiaires variés tels qu’ovins, bovins, caprins, équidés, camélidés et porcins (voir article précédent).

- Echinococcus multilocularis : renard ou canidés

- Echinococcus oligarthus

- Echinococcus vogeli

Les deux premières représentent les principales sources de zoonose du point de vue médical et de santé publique, l’homme intervenant en tant qu’hôte intermédiaire accidentel. L’OMS estime leur atteinte commune à plus d’un million de personnes vivant avec la maladie dans le monde, avec une qualité de vie...

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner