Maîtriser la population de mouches en bâtiment d’élevage

Le contrôle de la population des mouches est un paramètre indispensable dans la gestion des élevages, aussi bien pour le bien-être de l’animal que pour le confort de l’éleveur et des résidents à proximité des bâtiments d’élevage.

Maîtriser la population de mouches en bâtiment d’élevage

Une infestation de mouches est un problème de biosécurité qui entraîne des pertes économiques en élevage.

Quelles nuisances sont liées aux mouches en élevage ?

  • Les mouches irritent les animaux continuellement, elles les empêchent de se nourrir normalement,
  • Elles incommodent les éleveurs et leur voisinage,
  • Elles sont vectrices de maladies, elles transmettent de nombreux agents pathogènes, virus et bactéries,
  • La kératoconjonctivite ovine transmise par Mycoplasma conjunctivae et Chlamydophila abortus, pouvant provoquer une perte irréversible de l’œil, peut être transmise par les mouches en tant que vecteurs mécaniques.

Quels sont les moyens de lutte contre les mouches ?

  • Mesures biologiques : prédateurs naturels (MUSCIDIFURAX MINI-GUEPES MG – voir article suivant),
  •  Mesures physiques :
    - Utiliser des tape-mouches, pièges UV, ruban et feuille collante...,
    - Eliminer régulièrement les déjections et autres sites de reproduction des mouches,
    - Eliminer les résidus d’aliments,
    - Evacuer les cadavres d’animaux,
  •  Mesures chimiques : un programme de lutte intégrée à l’aide d’une gamme complète, avec un larvicide (NEPOREX) et un adulticide.

  


Quelles sont les trois règles d’or pour une approche intégrée ?

  •  Bien appliquer le bon produit au bon endroit . Alterner des produits possédant des mécanismes d’action différents pour limiter au maximum l’apparition de résistances ; respecter le protocole recommandé,
  •  Intervenir à différents niveaux du cycle de développement en utilisant simultanément ou alternativement adulticide et larvicide,
  •  Contrôler régulièrement les populations de mouches, larves et adultes, et anticiper les traitements. La meilleure stratégie reste la prévention.

Quelles sont les conditions de réussite d’une stratégie de lutte contre les mouches ?

  •  Démarrer la lutte de façon très précoce (mars-avril), avant l’apparition des premières mouches, en cherchant à éliminer les larves et pupes à l’aide d’un larvicide chimique ( 0104286 ) ou biologique ( 0104143 ),
  •  Créer des ruptures du cycle de la mouche par la limitation de la population des œufs et des larves,
  •  Eloigner le tas de fumier à plus de 200 mètres du bâtiment,
  •  Curer tous les bâtiments en même temps. Attention aux zones de prolifération sur le lieu de stockage.


Limiter la population de mouches est un des points clés de la biosécurité pour optimiser les performances technico-économiques en élevage.