Surfaces prairiales : comment optimiser leur exploitation. Comment optimiser les prairies pour les ovins

La gestion des surfaces prairiales est propre aux conditions pédoclimatiques mais dépend aussi de l’espèce animale présente sur l’exploitation et son niveau de performance technique.

Surfaces prairiales :  comment optimiser leur exploitation. Comment optimiser les prairies  pour les ovins

En ce qui concerne les moutons, il faut évoquer le comportement de l’animal, la saisonnalité des besoins, l’aspect sanitaire et les solutions que peut apporter la diversité de semences fourragères.

Attention au surpâturage

Le comportement des ovins vis-à-vis des prairies peut se résumer en deux points positifs et deux points négatifs. En effet, le mouton a l’avantage de faire peu de refus. L’autre point positif avec les ovins est l’excellente répartition de leurs déjections. Celles-ci sont plus petites et ne gênent pas la végétation. Cet aspect impacte positivement la fertilisation et l’homogénéité de la parcelle.

Par contre, le mouton pâture...

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner