Affections respiratoires des jeunes ruminants

Les conditions d’élevage et de logement des jeunes ruminants rendent fréquentes les affections respiratoires : regroupement d’animaux et stress, promiscuité et chargement élevé, passage sur les mêmes tétines, locaux parfois exigüs et mal ventilés… Ces affections sont en particulier très régulièrement retrouvées chez les chevrettes et chevreaux à l’engraissement.

Affections respiratoires des jeunes ruminants

Facteurs favorisants :

ils sont essentiels dans le développement de la maladie puisqu’il est impossible de la reproduire sans eux : concentration en ammoniac (chargement trop important, mauvaise hygiène de la litière…), insuffisance de ventilation ou courants d’air, écarts thermiques importants, humidité excessive, mélange d’animaux de classes d’âges différentes, stress…

Agents infectieux :

Mycoplames, Pasteurelles, Virus P13…

Symptômes et lésions :

abattement, hyperthermie, manque d’appétit, jetage muco-purulent, essoufflement, toux, retard de croissance, mortalité. A l’autopsie ou à l’abattoir : pleurésie, péricardite, broncho-pneumonie muco-purulente avec hépatisation rouge puis grise avec des abcès. A noter que sur l’animal vivant, ces lésions sont...

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner