Dactyle / luzerne : une bonne association pour passer des étés secs

Depuis 5 ans, beaucoup d’éleveurs se sont remis à cultiver la luzerne et à apprécier ses vertus, tant sous l’aspect agronomique qu’en tant qu’aliment pour le bétail. Culture économique en intrants et autonome en ce qui concerne la fertilisation azotée, en place pour 3 ou 4 ans, la luzerne est aussi une assurance sécheresse. Mais mieux, en association avec le dactyle, la luzerne constitue une des solutions pour obtenir une production fourragères abondante et équilibrée l’été.


Dactyle / luzerne : une bonne association pour passer des étés secs

Association dactyle / luzerne : 2 espèces complémentaires

L’association dactyle/luzerne constitue une solution facile pour bénéficier des avantages de cette dernière. La culture de ces 2 espèces estompe les limites de la légumineuse avec une pousse d’herbe retardée au printemps. En effet, il existe une triple complémentarité entre ces 2 espèces. Les modes de récolte et d’utilisation du fourrage sont tout à fait compatibles. La graminée riche en énergie et la légumineuse riche en protéines font de cette association une très bonne valeur alimentaire. Enfin, il y a une bonne complémentarité quant à la répartition de la production au cours...

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner