Optimiser sa ration avec de l’enrubanné

Dans l’alimentation du cheval, les aliments concentrés et le foin sont principalement utilisés. Moins connu et moins utilisé, l’enrubanné est pourtant un très bon aliment pour le cheval. Ses valeurs nutritionnelles le classent comme un fourrage de très bonne qualité lorsqu’il est récolté tôt. Exempt de poussière et de mycotoxines lorsqu’il est bien conservé, il est très apprécié par les chevaux. L’enrubanné est un fourrage conservé par voie humide. C’est-à-dire qu’il est récolté pour atteindre un taux de matière sèche proche de 60 %.


Optimiser sa ration avec de l’enrubanné

Qu’est ce que l’enrubanné ?

L’herbe est coupée et séchée pendant un à deux jours et bottelée plus rapidement (avec un taux d’humidité de 60%) qu’un foin. Puis la balle ronde d’herbe est entourée d’un film plastique qui va maintenir un environnement anaérobie (sans air).

Des bactéries anaérobies naturelles vont provoquer une fermentation transformant les sucres solubles en acides lactiques assurant ainsi la conservation du fourrage. La qualité de conservation, obtenue par analyse, doit être excellente. La bonne conservation est assurée lorsque le pH ultime prend une valeur inférieure ou égale à 4.

L’enrubanné est un fourrage récolté, en général,...

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner