La tonte, c’est du sport !

Dans quelques semaines, les meilleurs tondeurs du monde vont s’affronter à le Dorat, dans le département de la haute-Vienne. Une première en France !

C’est en effet du 1er au 7 juillet 2019 que se déroulera le Championnat du monde de tonte de moutons dans une petite ville de moins de 2000 habitants.


Le métier de tondeur, peu connu du grand public, parfois même du monde agricole, l’est encore moins en tant que sport. Faire comprendre ce qu’est la tonte  mais, aussi, quels en sont les objectifs est l’un des créneaux de l’AMTM (Association pour le Mondial de Tonte de Mouton). Avec elle, dressons le portrait de ces tondeurs !

La tonte,  c’est du sport !

Tondeur, un métier physique et technique

Le métier de tondeur professionnel est revendiqué, en France, par environ 200 tondeurs regroupés au sein de l’Association des Tondeurs de Moutons - ATM - seule structure, totalement indépendante, fédérant les professionnels.

Elle a trois principaux secteurs d’activité :

- La formation des aspirants tondeurs par des tondeurs instructeurs,

- L’organisation de concours de tonte nationaux et internationaux,

- La publication d’une revue professionnelle «Déshabillez-moi».


Le métier de tondeur ne demande pas spécialement une force phénoménale mais, plutôt, une bonne endurance au travail physique, une souplesse du dos et de toutes...

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner