Les « analyses », A quoi ça sert ?

L’établissement d’un diagnostic relève d’une démarche construite s’appuyant sur des faits.

Les « analyses »,  A quoi ça sert ?

La première étape est le recueil d’informations par le vétérinaire auprès de l’éleveur (commémoratifs) : cela permet de situer le contexte de survenue de l’épisode pathologique, l’étendue de son développement et de savoir si des mesures ont déjà été mises en place. La phase d’observation (attitude, comportement alimentaire, bruits) des animaux peut se faire simultanément.

Ensuite, un examen clinique doit être réalisé sur un ou plusieurs animaux. Cependant, aussi complet soit-il (examen visuel, prise de température, palpation, auscultation), il n’apporte pas toujours toutes les réponses aux questions posées par l’état pathologique d’un animal ou l’évolution d’une pathologie dans un troupeau....

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner