Myiases à Wohlfahrtia magnifica : Enseignements, préconisations et perspectives

Les myiases à Wohlfahrtia magnifica se développent depuis 2012 sur les départements moutonniers du nord de la région Nouvelle-Aquitaine. D’abord localisées sur le nord de la Charente et le sud de la Vienne [2, 9, 10, 11], elles touchent également depuis 2016 la partie nord du département de la Haute-Vienne [12]. A l’automne 2019, des cas ponctuels auraient également été identifiés, entre autres, dans les départements de l’Indre et des Deux-Sèvres. Ces localisations géographiques à moins de 200 m d’altitude sont une nouveauté France où Wohlfahrtia était exclusivement décrite depuis la fin des années 80 dans les massifs montagneux des Pyrénées, des Alpes ou en Corse, à plus de 800 m d’altitude [1].


Myiases  à Wohlfahrtia magnifica :  Enseignements,  préconisations  et perspectives

Wohlfahrtia  et ses conséquences

 

Wohlfahrtia magnifica est une mouche de 8 à 15 mm, d’une couleur métallique “magnifique” à l’origine de son nom, avec un thorax rayé noir et blanc et un abdomen à taches régulières blanches et noires (cf photo 1) [1, 3, 4, 8]. Elle est active par temps chaud et sec, principalement entre les mois de juillet et de septembre. Cependant, en 2017 et 2018, compte tenu des conditions météorologiques du printemps et de l’été, des attaques ont été recensées...

Pour lire la totalité de l'article, abonnez-vous au Mag "Bulletin de l'Alliance" !

Déjà
abonné(e) ?


Accédez au contenu

Vous êtes adhérent(e) ?


Abonnez-vous au bulletin

Pas encore adhérent(e) ?


Adhérez à l'Alliance
pour pouvoir vous abonner